La beauté de l’Inde
N’a pas pour unique domicile les salons des musées, les façades des temples
Ne s’exprime pas seulement dans l’art des musiciens, des danseurs, des yogis.
Elle est partout présente, dans le son d’une cloche, la lumière d’un matin
Là où on ne l’attend pas, un ravissement de l’instant,
Elle est la trame invisible où se nouent les choses, les êtres, les événements.